Patriot Act / Kenan Görgün

Publié: 14 juillet 2009 dans Polar belge
Patriot Act est le cinquième roman de Kenan Görgün, jeune écrivain belge d’origine turque. C’est aussi le premier livre à mettre en scène l’inspecteur Elvis Casanova.

Résumé

John Victor Saturne a perdu sa sœur, victime d’un meurtre. Depuis ce traumatisme, le professeur ne poursuit ses recherches sur la mémoire que dans un seul objectif : accéder aux derniers souvenirs de Diane et ainsi connaître l’identité de son assassin. Alors que ses recherches semblent sur le point d’aboutir, le scientifique est assassiné par des tueurs à gages… qu’il a lui-même embauchés !
Saturne lègue tout ce qu’il possède à l’inspecteur Elvis Casanova. Ce dernier, qui ne connaît le professeur que de nom se demande bien pourquoi il a été choisi. Pour le savoir, Elvis va devoir se lancer dans une enquête qui va vite s’avérer éprouvante.

Mon avis

Je découvre Kenan Görgün avec ce roman mettant en scène Elvis Casanova, un inspecteur de Baltimore coureur de jupons et plutôt rock’n roll, comme son nom l’indique.
Elvis mis à part, les personnages sont plutôt quelconques (ils manquent de charisme, on ne s’y attache pas) mais surtout trop nombreux.
A cela s’ajoutent des changements incessants de scènes qui confèrent certes un rythme assez intense au récit mais ont en contrepartie le don d’égarer le lecteur, qui doit régulièrement revenir sur ses pas, ne sachant plus trop qui est qui (j’ai même du m’aider d’un pense-bête pour m’y retrouver parmi les personnages, ce qui ne m’arrive quasiment jamais !).
Heureusement, certaines descriptions et quelques réflexions bien senties compensent un peu ces personnages peu réussis.

« Sous la pression du métier, certains préfèrent se détacher de leur famille pour continuer à venir ici et reprendre leurs angoisses et leurs espoirs là où ils les ont laissé la veille. Un refuge, où il devient possible de croire que le monde tient par l’ordre et la loi. Lors de son pot de départ, un inspecteur nommé Jeff Davers a dit que si un flic chérit tant sa prérogative à poser les questions, c’est surtout pour éviter qu’on ne lui en pose. La sagesse de cette déclaration a fait mouche ; l’éclat d’un insigne suffit parfois à cacher bien des tourments intérieurs. »

L’intrigue principale autour du professeur Saturne et de ses travaux sur la mémoire est assez intéressante, laissant toutefois un belle part à l’anticipation, ce qui pourrait dérouter certains lecteurs amateurs de polars plus fortement ancrés dans la réalité.
La narration est plutôt efficace et très visuelle, et pour cause puisque Görgün est aussi scénariste (on lui doit notamment le film 9mm), et les scènes d’action sont particulièrement bien rendues. L’auteur joue aussi parfois avec les mots, plutôt avec réussite d’ailleurs.

« A l’autre bout du fil, il y a une salle où, depuis des heures, on s’arrache les cheveux pour décider à qui il faut arracher les dents. Généraux, directeurs… Les hommes les plus paranos d’un système qui a la paranoïa pour matrice enragent, la bave aux canines. »

Au final, Patriot Act se révèle être un thriller peu convaincant malgré de bonnes idées et une certaine qualité dans l’écriture. Si je n’ai pas accroché, j’ose croire que certains amateurs du genre y trouveront leur bonheur.


Patriot Act de Kenan Görgün, First/Thriller (2009), 536 pages.

commentaires
  1. Pierre dit :

    Tout à fait d’accord sur la fait que le roman est difficile à suivre. L’auteur aurait gagné à le couper ou… à faire deux tomes ! Mais le fond est diablement intéressant !

    J'aime

  2. Hannibal dit :

    Merci pour vos liens vers mes articles et content de vous savoir parmi mes lecteurs. J’aime beaucoup le ton humoristique de vos articles (pas mal la petite blague du lapin).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s