Archives de la catégorie ‘Manga’

La tour fantôme, 1, signé Taro Nogizaka (scénario et dessin) est le premier tome d’une série de manga qui en compte actuellement 7 au Japon (en cours).

Résumé

Amano Taichi est un jeune homme qui ne va pas bien. Cloîtré chez lui à longueur de temps, il en sort enfin quand sa propriétaire le menace d’expulsion s’il ne paie pas son loyer. Pour épater une ancienne camarade de classe, Amano fait croire qu’il va hériter d’un beau pactole. Un jeune homme, qui l’a entendu par hasard, lui apprend qu’il recherche un trésor mais qu’il ne peut y arriver seul. Il lui propose d’être son associé. Le magot se cacherait dans l’horloge d’une tour que l’on dit hantée depuis qu’une femme y a été assassinée par sa fille.

Mon avis

Ce manga de Taro Nogizaka, paru ce mercredi chez Glénat, est une adaptation de Yûreitô, le roman de Ruiko Kuroiwa, (paru au Japon en 1899), lui-même adapté de l’œuvre de la britannique Alice Williamson, A Woman In Grey (1898). Cette histoire est un peu connue au Japon, le grand Ranpo Edogawa l’ayant lui aussi adaptée.

L’action se déroule en 1954, deux ans après le meurtre de la vieille dame sur l’horloge de la tour, que l’on surnomme depuis la « tour fantôme ». Alors qu’il va visiter les lieux avant de se décider, Amano est agressé et manque de se faire assassiner, sauvé in extremis par Tetsuo, le chercheur de trésor. Amano lui étant redevable, il décide d’accepter sa proposition et se met à enquêter avec lui…

Dans ce premier tome qui lance l’histoire le suspense est déjà assez présent, de même que les rebondissements, plutôt nombreux. Par un habile stratagème, le lecteur en sait assez vite plus qu’Amano, ce qui n’est pas fréquent et somme toute assez intéressant.

L’histoire originale a beau avoir été écrite au 19e siècle, cette adaptation se lit très bien de nos jours. Le scénario de ce tome est habilement construit et les dessins du talentueux Taro Nogizaka sont à la hauteur. Un premier épisode intrigant et réussi car il donne envie d’en savoir plus. Ça tombe bien, le second tome est prévu pour le mois de mai.

La tour fantôme, 1 (Yûreitô, 1, 2010), de Taro Nogizaka, Glénat (2014). Traduit du japonais par Victoria Tomoko Okada, 224 pages.

Publicités

Monster / Naoki Urasawa

Publié: 5 mars 2008 dans Bande dessinée, Manga

Monster est un manga de Naoki Urasawa. Cette série de 18 volumes, parue au Japon dès 1994, est aujourd'hui considérée comme une des oeuvres incontournables du manga.

La série suit surtout le parcours de Kenzô Tenma, un jeune chirurgien, et de Monster, un tueur en série qu'il a sauvé alors qu'il était encore enfant.

 

Résumé
Par une nuit de 1986, une décision d'ordre éthique va conduire le docteur Kenzô Tenma à sauver la vie d'un enfant aux dépens de celle du maire de la ville. Comment pouvait-il savoir que son acte aurait de telles conséquences ? Car l'enfant qu'il a sauvé, a grandi, et semble être le dénommé Monster.

 

Mon avis

Ayant toute une culture manga à acquérir, j'ai demandé conseil autour de moi, afin de savoir par où commencer. L'un des noms qui revenaient sans cesse était Monster. Pour un passionné de polar, c'était faire d'une pierre deux coups.

Je ne peux que confirmer tout le bien qui circule sur ce manga exceptionnel et son auteur, le talentueux Naoki Urasawa, également l'auteur de 20th Century Boys, autre série connaissant un franc succès.

Les dessins sont d'excellente facture, mais je pense que les qualités principales de cette série ne sont pas à trouver de ce côté-là.

Là où Monster frise l'excellence, c'est dans l'intrigue. A la manière d'un Prison Break (pour fair un parallèle avec la télévision), ce manga n'offre aucun répit au lecteur. Le supense est permanent et les rebondissements incessants.
Les personnages sont très nombreux, mais pas superficiels pour autant. La magie opère donc facilement : on s'attache à certains personnages, moins à d'autres, et il y en a tellement qu'on a vraiment l'embarras du choix !
L'histoire, on ne peut plus simple au départ se complexifie au fil des tomes, tout en restant toujours compréhensible et assez crédible.

Le petit défaut de la série se situerait selon moi dans les tomes du mileu, où l'intrigue principale cède sa place à de nouvelles histoires, connexes, qui ne sont pas mauvaises, mais ralentissent quelque peu le rythme effrené de la poursuite de Tenma. A ce petit inconvénient, des "mangaphiles" m'ont rétorqué : "c'est toujours le problème avec les séries qui marchent, l'éditeur pousse l'auteur à faire durer son histoire" (intérêts commerciaux obligent).

Ce qui m'a paru également intéressant, c'est le contexte géographique de l'histoire, qui une fois n'est pas coutume pour un manga, ne se déroule pas au pays du soleil levant, mais bien en Europe. Voir les paysages allemands ou la ville de Prague avec des traits orientaux est on ne peut plus intéressant, d'autant plus quand le mangaka en question a un réel talent.

Pour conclure, Monster est un manga incontournable et excellent que je conseille à tous.