Archives de la catégorie ‘Série TV’

Lauréat du Prix Polars Pourpres Découverte pour son premier roman La Onzième plaie (2010) on n’avait plus trop entendu parler d’Aurélien Molas depuis le succès de son second roman, l’excellent Les Fantômes du delta, où il nous plongeait dans la face la plus sombre de l’Afrique, et plus particulièrement du Nigéria.

C’est que depuis le jeune homme s’est essentiellement consacré à des projets pour la télévision en tant que scénariste, un peu dans l’ombre (Crime Time, Red Creek).
Mais ce soir est le grand soir pour lui, avec la diffusion sur Arte et en première partie de soirée d’une mini-série dont il est le créateur.

1516311512_26757888_10156089993574031_3083809550332673614_o

Ça s’appelle Maroni, les fantômes du fleuve et la presse (Télérama, Figaro…) salue déjà assez unanimement la qualité de ce programme original.
Voilà ce que nous en dit Arte, suivi de la bande-annonce.

Jeune gendarme à Cayenne, Chloé, enquête avec son coéquipier, sur le meurtre sauvage d’un couple de métropolitains et l’enlèvement de leur fils. Au cœur de la Guyane et de son histoire, un thriller aux accents conradiens sur lequel planent les mystères du vaudou.
Une minisérie en 4 épisodes créée par Aurélien Molas, jeudi 25 janvier à 20h55.
En ligne du 19 janvier au 8 février.

Pour ma part j’ai trouvé ça très bien foutu.
On retrouve l’univers de l’auteur, mêlant noirceur (beaucoup) et humanité. Entre l’intrigue qui démarre fort et les décors majestueux, et parfois un peu effrayant il est vrai, de la Guyane, on est tout de suite plongés dans le vif du sujet.
C’est très bien réalisé (par Oliver Abbou), avec de très belles images (on comprend bien pourquoi c’est sur Arte et pas sur NRJ12). Les acteurs sont globalement convaincants mais l’actrice qui campe le personnage principal, Stéphane Caillard, crève l’écran.
Et le tout est bien bien flippant (à ne pas mettre devant tous les yeux d’ailleurs, c’est parfois un peu rude).
Si vous aimez les séries TV policières bien foutues, allez-y. En plus, cette plongée dans la Guyane profonde, ça va vous changer des États-Unis…

Ah oui, et si vous avez aquaponey ce soir, c’est disponible en replay jusqu’au 8 février par ici.

Publicités